• Jonathan Pastorino perd sa ceinture, Kamel Jebir champion d’Europe

    Jonathan Pastorino perd sa ceinture, Kamel Jebir champion d’Europe

    Les absents ont eu tort, samedi soir à Leyrit à l’occasion de la soirée de full-contact organisée par l’ANFC. Dans une ambiance de folie, Kamel JEBIR a remporté la ceinture européenne WKN des – 67,2 kg en battant par KO le Britannique Shiavash DASTVARD. Malheureusement, Jonathan PASTORINO a perdu sa ceinture mondiale face au Dominicain Simon SANTANA, aux points, à l’issue d’un formidable combat. Le club Ardissone Nice Full-Contact a ainsi montré la qualité de ses combattants en défiant des adversaires de très haut niveau ainsi que la fiabilité et l’intégrité de la WKN dont les arbitres ont tranché d’une manière impartiale. Enfin, le public aura assisté à des combats d’encadrement passionnants et pas moins de quatre KO dans la soirée !

     Devant une salle Leyrit remplie aux trois-quarts, la soirée débute par un combat junior – 54 kg où Souhel SALEM (ANFC) plus aguerri, montre son jeune talent en battant Jules TREBIER (AB2PA) aux points. En espoirs – 56 kg la blonde Julia SIMONIN (ANFC) subit la loi de la brune India ALHUM (AB2PA) malgré une belle résistance. En espoirs – 72 kg (3 x 2’00) : Anthony VENTIMIGLIA (ANFC) et Arthur KLOPP (KC Antibes) se sont rendus coup pour coup dans la première reprise, mais dans la 2e reprise, KLOPP met KO VENTEMEGLIA d’un direct du droit. En élite – 60 kg (5 x 2’00) : l’expéditif Luc GENIES (Rocbaron) met 29 secondes pour l’emporter par KO face à François THIEL (Marseille). Un magnifique coup de poing retourné a raison du Marseillais qui met plusieurs minutes à retrouver ses esprits.

    Kamel Jebir par KO

    En championnat d’Europe – 67,2 kg (10 x 2’00) : Kamel JEBIR (ANFC Nice – France) est opposé à Shiavash DASTVARD (Grande-Bretagne) pour la ceinture européenne WKN, vacante. Après deux rounds d’observation, où les deux combattants semblent se jauger, Kamel part au combat dès le début de la 3e reprise. Et, à la suite d’un crochet du gauche, DASTVARD est mis KO. Kamel JEBIR est le nouveau champion d’Europe WKN des – 67,2 kg !

    Philippe Rossini, représentant Eric Ciotti, président du Conseil départemental, lui remet la ceinture. Kamel réagit au micro d’Ange Martinelli : « Je suis trop content, plus heureux maintenant. Je remercie Edmond (Ardissone), mon club, ma préparatrice physique et le public : vous êtes le meilleur ! »

    Un peu plus tard, Kamel donne ses impressions : « Au début, j’avais la pression du public, je ne voulais pas démarrer trop rapidement. Il m’a touché un peu et Edmond ma dit d’aller à la bagarre. J’y suis allé et je l’ai touché de plusieurs crochets du gauche dont le dernier qui l’a mis KO. Edmond, c’est mon deuxième père, c’est lui qui m’a mis à ce niveau. Maintenant l’objectif c’est le championnat du monde ».

     Minute d’hommage à Marc Cannone

    Après cette belle victoire et l’entracte, une démonstration de body karaté sur une musique très rythmée, est donnée sous le regard intéressé de l’ex-championne de karaté, Sonia Fiuza. Puis, Ange Martinelli demande au public de respecter une minute d’applaudissements pour le regretté Marc Cannone, journaliste et ami de Jean-Paul et Edmond Ardissone.

    En ouverture du championnat du monde, un combat Elite – 72 kg voit Wilson VARELA (KCLR Marseille) l’emporter superbement sur Ismaël FOSCARINI (Italie), une nouvelle fois par KO à la 3e reprise.

    Jonathan Pastorino n’a rien à se reprocher

    C’est enfin le grand rendez-vous de la soirée, en – 60,8 kg où Jonathan PASTORINO (ANFC Nice – France) champion du monde WKN défend sa ceinture face à Simon SANTANA (Rép. Dominicaine). Après un premier round d’observation , Jonathan accélère dans le 2e, mais le Dominicain montre qu’il a du répondant. 3e : Le Niçois accélère encore. « Calme-toi ! » crie Edmond. Santana semble solide après un échange de coups de poings et de pieds partagés. 4e : SANTANA domine PASTORINO qui prend des coups. Ses répliques ne sont pas assez appuyées. 5e : JO réussit à placer ses coups, SANTANA répond mais semble moins alerte. 6e : Les deux combattants semblent fatigués et font jeu égal. 7e : SANTANA prend le dessus, JO est marqué par une série de coups à la face. 8e : sous les encouragements du public, JO résiste courageusement, tandis que SANTANA semble gérer son avance aux points. 9e : JO part au combat . « Si tu n’y vas pas, t’es mort », « Fais le reculer » lui crie Edmond. Et JO remporte ce round. 11e : PASTORINO au bout de ses forces, fait reculer SANTANA qui semble marquer le pas. 12e : JO donne tout malgré la fatigue, il n’aura rien à se reprocher.

    Mais alors qu’on pense voir Jo conserver sa ceinture, la victoire est donnée à Simon SANTANA. Ange Martinelli annonce que deux juges contre un ont désigné le Dominicain. Le premier a donné 117 – 118 pour SANTANA. Le deuxième 118 – 119 pour SANTANA et le troisième 118 – 116 pour PASTORINO. Au nombre de points, c’est l’égalité, mais la règle est respectée.

    « Ce qui m’a manqué, c’est que j’ai boxé quelqu’un de plus gros que moi, je l’ai senti, réagissait Jonathan PASTORINO quelques minutes après le combat. Même si je voulais tourner, il était tout le temps sur moi. Ça s’est joué à pas grand chose. Mais je ne compte pas m’arrêter là, je ne vais pas rester sur ma défaite. J’ai pris un vrai client, je remercie la WKN de me mettre des mecs costauds en face de moi. Je ne regrette rien, j’ai tout donné ».

     Edmond Ardissone : « Je ne vois pas perdant »

    « Pour Kamel, rien à dire, c’est super. Pour Jonathan, je ne le vois pas perdant. Je lui donne match nul, mais je m’en remets à la décision de la WKN car elle est juste. J’insiste pour répété qu’on a fait venir un mec de très haut niveau qui nous a pris la ceinture je pense que le public a pu voir qu’on ne se moquait pas de lui. Jonathan a tout donné, s’il avait été dans la même forme que l’an dernier contre le Polonais, il aurait gagné ».

    Les résultats

    Juniors – 54 kg (3 x 1’30) : Souhel SALEM (ANFC) bat Jules TREBIER (AB2PA) aux points

    Espoirs – 56 kg (3 x 2’00) : India ALHUM (AB2PA) bat Julia SIMONIN (ANFC) aux points

    Espoirs – 72 kg (3 x 2’00) : Arthur KLOPP (KC Antibes) bat Anthony VENTIMIGLIA (ANFC) par KO

    ELITE – 60 kg (5 x 2’00) : Luc GENIES (Rocbaron) bat François THIEL (Marseille) par KO

    Championnat d’Europe – 67,2 kg (10 x 2’00) : Kamel JEBIR (ANFC Nice – France) bat Shiavash DASTVARD (Grande-Bretagne) par KO

    Elite – 72 kg (5 x 2’00) : Wilson VARELA (KCLR Marseille) bat Ismaël FOSCARINI (Italie) par KO

    Championnat du monde – 60,8 kg (12 x 2’00) : Simon SANTANA (Rép. Dominicaine) bat Jonathan PASTORINO (ANFC Nice – France) aux points