• Jonathan Pastorino champion du monde ! Jérôme, blessé, perd sa ceinture

    Jonathan Pastorino champion du monde ! Jérôme, blessé, perd sa ceinture

    Samedi 13 juin, salle Leyrit à Nice, l’Ardissone Nice Full-Contact, qui organisait une soirée de championnat du monde de full-contact, a connu le chaud et le froid.

    Lors du premier championnat du monde WKN, en – 60,8 kg, le Niçois Jonathan Pastorino, 29 ans (champion d’Europe WKN, 35 combats, 27 victoires dont 1 KO, 6 défaites, 1 nul) s’est emparé du titre mondial face au Polonais Tomaz « Tomek » Makowski (septuple champion du monde WKN de K1 et muaythaï, 54 combats, 46 victoires dont 26 KO, 6 défaites, 2 nuls).

    Après les hymnes polonais et français, « Nissa la Bella » est entonné par le public et les supporters de la populaire sud… Le ton est donné. Dès les premiers rounds, Makowski essaie de s’imposer mais John veille et réplique coup pour coup. Plus trapu et explosif, Makowski tente de faire mal, mais John évite les coups et réplique en le touchant. Le coriace Polonais résiste. A la 5e reprise, les deux combattants commencent à se montrer fatigués mais John touche Makowski de plusieurs crochets du gauche. Le match s’équilibre mais Jonathan, semblant plus frais, sait qu’il possède un avantage certain. A partir du 8e round, John gère le combat tout en assénant crochets et coups de pieds arrière placés. Dans le dernier round, le Polonais donne tout, mais John le contient sans problème, soutenu par le public de Leyrit criant des « Pastorino, allez, allez ! » A l’unanimité des juges, Jonathan Pastorino est déclaré vainqueur et remporte la ceinture de champion du monde. Le footballeur de l’OGC Nice Eric Bauthéac et l’adjoint au maire de la ville de Nice, Gilles Veissière, lui remettent cette ceinture dans une magnifique ambiance. John n’a pas tremblé et a maîtrisé ce combat de bout en bout, en grand champion.

    Jérôme se blesse à la cheville

    Dans le dernier combat de la soirée, en – 54,9 kg, le Niçois Jérôme Ardissone, 27 ans (champion du monde WKA, double champion du monde WKN, 32 combats, 30 victoires dont 7 KO, 2 défaites) défend sa ceinture face à l’Argentin Ignacio « El Misil » Capplonch, 28 ans (champion du monde de kick-boxing WKN 58,5 kg, champion du monde de taekwondo, 68 combats, 66 victoires, 2 défaites). Un adversaire impressionnant par son palmarès et par sa musculature. Au premier round, Jérôme Ardissone et « El Misil » s’observent, mais au 2e, le Niçois prend un coup sur la cheville à la suite d’un balayage. Il semble avoir mal. Au 3e round, Jérôme subit les assauts de Capplonch, réagit dans le 4e et fait trembler l’Argentin, mais se refait mal à la cheville. Au 5e round, le public encourage son champion qui souffre visiblement de sa malléole gauche. Et, juste avant la 6e reprise, son père et entraîneur Edmond Ardissone annonce au camp argentin qu’il jette l’éponge. Capplonch saute de joie, il est champion du monde. Le maire de Nice, Christian Estrosi, lui remettra la ceinture avant de remercier Jérôme pour son courage. La douleur était trop forte. C’est une immense déception dans les tribunes où le public s’apprêtait à faire la fête. Mais c’est la loi du sport… Et, déjà, une revanche en Argentine est annoncée par le speaker.

    Les autres combats

    Avant ces deux championnats du monde, le public a pu assister à de très beaux combats. En féminines, la fille de Franco Sergente, soigneur de Jonathan et Jérôme, Stella Sergente (US Villefranche) l’a emporté face à Danaé Delonglée (ANFC) aux points. Ensuite, Jordan Tomasoni (ANFC) et Asim Khan ont fait match nul, le Niçois finissant très fort un combat très serré. Puis Emmanuel Noyer (Kime Dojo Nice) a remporté un duel niçois face à Khalil Ben Salah (ANFC). Noyer a commencé très fort avant que Ben Salah ne réagisse et prenne le dessus dans la 4e reprise. Mais c’était trop tard, et les juges décidaient de la victoire de Noyer à l’unanimité. Sofiane Elhaloua (Shugyo Dojo Stéphanois) a ensuite battu Geofrey Mocci (Perpignan) aux points. Enfin, entre les deux championnats du monde, le Mentonnais Yannick Durieux (Team BK Menton) a courageusement gagné un combat de frappeurs face à Marlon Amanville (Sisteron).

    Les résultats

    – 54 kg féminines (3×2’) : Stella Sergente (USV) bat Danae Delonglee (ANFC Nice) aux points
    – 62 kg espoirs (3×2’) : Jordan Tomasoni (ANFC Nice) et Khan Asim (St-Etienne) font match nul
    – 60 kg Elite (5×2’) : Emmanuel Noyer (Kime Dojo Nice) bat Khalil Ben Salah (ANFC Nice) aux points
    – 68 kg Elite (5×2’) : Sofiane Elhaloua (Shugyo Dojo Stéphanois) bat Geofrey Mocci (Perpignan) aux points
    Championnat du monde WKN – 60 kg (12×2′)
    Jonathan Pastorino (France) bat Tomaz Makowski (Pologne) aux points
    – Entracte
    – 68 kg Elite (5×2) : Yannick Durieu (Team BK Menton) bat Marlon Amanville (Sisteron) aux points
    – Championnat du monde WKN – 54,9 kg (12×2′)
    Ignacio Capplonch (Argentine
    ) bat Jérôme Ardissone (France) par abandon avant la 6e reprise.